Comètes : Trajectoires

Lorsque, par la suite d'une perturbation due à l'influence gravitationnelle des étoiles proches, l'orbite de l'un de ces objets est dévié en direction du Soleil, une nouvelle comète apparaît. Ils prennent le nom de "comète" lorsqu'ils se rapprochent du Soleil et commencent à perdre de la matière pour former la queue de la comète.


Les paramètres suivants permettent de déterminer la trajectoire de la comète :

L’excentricité (e)

L’orbite de la comète peut être:

quasiment circulaire (e=0)
elliptique (e<1)
parabolique (e=1)
hyperbolique (e>1)

Dans les deux derniers cas (parabole et hyperbole) il s’agit d’une comète non périodique qui n’effectue quun seul passage dans le système solaire. Elle sera entraînée hors de celui-ci.

L’inclinaison (i)

C’est l’angle que fait le plan d’orbite de la comète avec celui de l’écliptique. Il peut varier entre 0 et 180°, les comètes non périodiques pouvant surgir de n’importe quelle région de l’espace.

En ce qui concerne les comètes à courte période, la plupart d’entre elles ont une inclinaison voisine de zéro (puisqu'elles viennent de la ceinture de Kuiper).

Le périhélie et l'aphélie

Périhélie (q)
Point de la trajectoire le plus proche du Soleil. La distance au Soleil en ce point varie selon les comètes. Elle peut aller de 0.01 UA à plus de 8 UA.

Aphélie (Q)
C’est le point de la trajectoire le plus éloigné du Soleil.

Précédente ] Suivante ]